Comment bien articuler ? 6 Étapes Essentielles

Savoir comment bien articuler est primordial lorsqu’on a besoin de capter l’attention de son public. Vous avez une profession qui nécessite de prendre la parole régulièrement, mais vous bafouillez ? Vous êtes sans cesse interrompu(e) ou on vous demande de répéter ? Le problème vient sans doute d’une mauvaise articulation. Mal à l’aise, timide ou introverti(e), vous avez du mal à vous exprimer clairement et à être audible. Pas de panique ! Être un bon orateur, ça s’apprend. Voici donc 6 étapes à suivre pour vous aider à améliorer votre élocution et à faire passer votre message avec charisme.

Étape 1 : Préparer son discours 

Lorsque vous vous adressez à votre audience, votre objectif premier est de transmettre un message. Afin que ce dernier soit le plus clair et convaincant possible, connaître votre sujet est primordial. Structurer son discours en amont est également important pour ne pas vous perdre dans vos propos.

Ainsi, vous êtes plus sûr(e) de vous et plus confiant(e), donc plus à même de gérer votre stress. Vous êtes moins tenté(e) de marmonner. Votre élocution s’en ressent tout de suite. Vous évitez les balbutiements ou les phrases ponctuées par des “Euh…” inesthétiques. Vous l’aurez compris, pour bien articuler les mots, mieux vaut oublier l’improvisation !

☝️Je vous invite à lire cet article pour vous aider à choisir le plan parfait pour votre discours.

Préparer son discours pour savoir comment bien articuler

Étape 2 : Faire attention à sa posture

Pour avoir une voix claire, tenez-vous bien droit(e) et relevez les épaules pour qu’elles soient bien dégagées. Ce faisant, la respiration est facilitée et vous projetez votre voix plus loin, sans abîmer vos cordes vocales. Vous donnez en outre l’image d’une personne confiante.

Pensez également à l’expression de votre visage. N’hésitez pas à sourire, pour détendre votre bouche et éviter ainsi des sons enfermés et une voix monocorde. Outre le fait d’offrir un faciès agréable à votre auditoire, vous lui permettez de mieux vous entendre. Ainsi, il n’aura pas à tendre l’oreille ou à vous faire répéter. 

Conférencière souriante qui fait attention à sa posture.

Étape 3 : Réaliser des exercices de diction pour apprendre comment bien articuler

Détendre votre mâchoire inférieure

Une bonne articulation passe par une mâchoire souple. Si vous êtes stressé(e) parce que vous avez peur de parler en public, votre mâchoire aura tendance à être crispée. Or, plus vous serrez les dents et moins les sons parviennent à sortir de votre bouche, vous obligeant ainsi à forcer sur vos cordes vocales.

Pour assouplir votre mâchoire, commencez par la masser au niveau de l’articulation, puis étirez-la en ouvrant grand la bouche, comme pour bailler. Poursuivez par des mouvements latéraux et circulaires. Faites semblant de mastiquer. 

Travailler chaque son 

Entraînez-vous à prononcer des phrases types ou des virelangues qui obligent à bien détacher chaque syllabe. Par exemple « Le ver vert va vers le verre vert ». Vous pouvez commencer lentement puis augmenter progressivement la vitesse. Exagérez la prononciation des mots, afin d’exercer votre masque facial.

Un exercice original pour travailler l’articulation consiste à placer un stylo ou un bâton entre ses dents, au milieu de la bouche. Le fait de devoir articuler en maintenant cet appui interdental vous oblige à amplifier vos mouvements de la langue et de la mâchoire.

Vous pouvez aussi pincer légèrement le stylo pendant la prononciation des sons. Cet exercice rééducatif est excellent pour gagner en clarté vocale.

📌À lire, cet article qui explique comment vaincre sa peur de parler en public

Appuyer les consonnes et les voyelles 

Savoir comment bien articuler passe aussi par un travail de prononciation des voyelles et des consonnes qui se distinguent par leur sonorité. Elles contribuent à rendre la parole plus ou moins mélodieuse et agréable à écouter. 

Une bonne articulation permet ainsi de bien former les phonèmes et d’obtenir une diction précise et rythmée. Des exercices tels que bailler, ouvrir grand la bouche sont préconisés pour bien former les voyelles. 

Pour les consonnes, ce sont les lèvres, la langue, le voile du palais qu’il faut muscler. 

Personne en train d'articuler des sons

Étape 4 : Contrôler sa respiration

La respiration est un élément essentiel pour favoriser une articulation claire. En prenant votre inspiration au moment où vous vous apprêtez à parler, vous préservez vos cordes vocales. Votre souffle porte votre voix. Celle-ci se fait plus puissante et donc plus claire. 

Acteurs et chanteurs en sont un bon exemple. Sans une bonne respiration, ils ne parviendraient pas à se déplacer sur scène tout en parlant ou en chantant. Ils seraient vite essoufflés et leur voix manquerait de puissance.

Respirer par le diaphragme est la clé. Gonflez le ventre en inspirant. Parlez à la fin de l’inspiration, en expirant progressivement. Un souffle régulier vous permettra de maintenir un débit de parole constant et posé, et vous apprendrez ainsi comment bien articuler.

Étape 5 : Ralentir son débit de parole

Parler en public n’est pas toujours facile, surtout si ce n’est pas une habitude. Le stress que cela occasionne peut vous amener inconsciemment à parler plus vite et à moins bien articuler. 

Rappelez-vous que vous avez un message à faire passer. Prenez le temps de vous exprimer, car votre public a envie d’entendre ce que vous avez à dire. Jouez sur votre respiration et évitez les phrases trop longues.

Faites des pauses à la fin de vos phrases ou lorsque vous avez terminé de développer une idée. Vous laissez ainsi le temps aux gens d’assimiler vos paroles et vous pouvez penser à ce que vous allez dire ensuite. 

C’est aussi l’occasion d’observer votre audience et ses réactions, de donner la parole à ceux qui souhaitent poser des questions.

D’autres informations sont à votre disposition dans cet article qui explique comment maîtriser les silences et les pauses pour un discours impactant.

Étape 6 : S’enregistrer pour s’écouter parler

Pouvoir s’écouter est très efficace pour prendre conscience des points à améliorer dans sa façon d’articuler et de s’exprimer en général. Il n’est pas toujours agréable d’entendre sa voix, mais l’exercice reste très formateur. 

Enregistrez-vous avec un téléphone ou un micro, dans une pièce où vous ne serez pas dérangé(e) et où vous n’aurez pas d’effet de résonance. Notez à l’écrit les points qui méritent d’être travaillés. Entraînez-vous à répéter votre texte jusqu’à obtenir une diction fluide, mélodieuse et agréable à écouter. 

Votre voix doit être la moins monocorde possible. Vérifiez que votre débit n’est pas trop rapide, et que vous prenez le temps de faire des pauses et de bien articuler les sons (sans exagération). 

Lorsque vous pensez être prêt(e), vous pouvez proposer à une personne de votre entourage de vous écouter et de vous donner son impression.

Ce qu’il faut retenir

Avoir compris comment bien articuler est primordial pour obtenir une élocution qui capte l’attention de votre public. Cela passe par : 

  • la préparation de son discours ;
  • une bonne posture ;
  • de l’entraînement à la diction avec des exercices de prononciation ;
  • une respiration maîtrisée pour gérer le trac ;
  • un débit de parole ni trop lent, ni trop rapide ;
  • des enregistrements de son élocution pour travailler les points qui posent problème. 

Prendre la parole devant un auditoire n’est pas un exercice facile, mais grâce à ces quelques conseils, vous serez en mesure d’améliorer efficacement votre diction. Ajoutez-y une bonne gestuelle et votre assistance sera conquise !

Je vous explique tout ceci plus en détail dans mes formations de prise de parole en public. Profitez dès maintenant de votre offre pour un 1er rdv gratuit et voyons ensemble comment booster votre éloquence !